dimanche 12 mars 2017

Coup de Gueule

J'en ai ras le bol des ingrats qui ne ratent aucune occasion pour insulter la révolution, les martyrs, les blessés, les syndicalistes,les jeunes chômeurs et marginalisés, les blogueurs, les défenseurs des droits humains, et toute personne qui a cru en une révolution et un changement et qui y a participé. Je ne vais pas m'étaler sur toutes les conneries, les mensonges, etc etc
Je commencerai par certains journalistes qui sautent sur toute occasion de détresse notamment les attaques terroristes pour insulter les défenseurs des droits humains tout en oubliant que le fait d'ouvrir leurs gueules puantes fait partie des droits humains obtenus grâce aux sacrifices de ces défenseurs : حقوقيون et qu'ils appellent : حكوكيون و عقوقيون tout en croyant qu'ils sont si malins , intelligents et brillants en jouant à ce jeu malhonnête. Ces mêmes journalistes qui viennent pleurnicher et demander l'aide de ces mêmes défenseurs des droits humains chaque fois où leurs droits sont bafoués. Tous mes respects aux journalistes qui respectent leur métier et le font convenablement et cherchent à servir le peuple et l'humanité et non pas des agendas, des lobbies, des hommes d'affaires , de partis , des bandits et des mafias.
J'en ai ras le bol de tous ceux et toutes celles qui n'osaient pas ouvrir leurs gueules même pour exposer un problème personnel banal où dénoncer une simple injustice et qui n'arrêtent pas de s'attaquer aux cyber-activistes et blogueurs. Durant les premiers mois de la révolution ( période d'euphorie révolutionnaire ), ces derniers ont commencé à minimiser les efforts et les sacrifices de ces cyberactivistes et blogueurs dans le changement qui a eu lieu.
Bien sûr puisque être révolutionnaire était à la mode à l'époque et pour se montrer il fallait dénigrer les autres. A l'époque nous étions : الراكبون على الثورة . Ensuite et avec certains développements négatifs, ces mêmes personnes ont commencé à pencher vers la théorie du complot ( en suivant les pas du grand philosophe de Ben Ali et son torchon électronique, le grand génie derrière l'expression cyber-collabos) et bien sûr on a voulu faire des cyberactivistes des boucs émissaires. C'est à ce moment là que tout le monde s'est rappelé du rôle des cyberactivistes et c'est à ce moment là que ces derniers ont été accusés de trahison et de malhonnêteté . On a commencé à entendre ces histoires de CIA ( un big LOL), Mossad ( pauvres cons) , etc .
Je vous vomis toutes et tous ( ceux et celles que j'ai évoqué ci dessus) et je parle là à mon nom et je ne représente que moi même et je n'ai jamais cherché à représenter qui que ce soit. Le processus révolutionnaire est un fait que personne ne pourra plus nier.Il y'a eu un changement que vous le veuillez ou pas. On ne rebroussera pas chemin. le passé c'est du passé.
En ce qui concerne le cyber-activisme et le blogging je dirais que oui il y'a une révolution numérique qui a eu un grand impact sur tout le globe.Je n'irai pas au point de dire que ce qui s'est passé en Tunisie est une révolution internet ou Facebook puisque tout a commencé sur le terrain à Redeyef, puis à Ben Guerdane , Skhira , Monastir , Sidi Bouzid ( lisez l'histoire de votre pays c'est très important: même si cela n'a pas été écrit par nos historiens cela existe sur plusieurs sites Internet il suffit de chercher).Des gens on sacrifié leurs vies ( des martyrs) et des parties de leurs corps ( on appelle ces héros des blessés) , d'autres ont pris des risques ont donné de leurs temps, de leurs jeunesse, de leur santé, de leur vie pour voir un vrai changement. Des générations se sont sacrifiées pour que vous puissiez ouvrir vos gueules puantes librement.
Je tiens à vous rappeler que jusqu'au 13 janvier 2011, vous ne pouviez pas aller sur Youtube librement.La majorité des sites et blogs étaient censurés. Facebook l'a été pendant 16 jours en 2008.
Certains me diraient et qu'est qu'on a fait avec Facebook et la liberté d'expression. Je répondrai que voilà vous pouvez ouvrir vos gueules si puantes , vous êtes entrain d'utiliser tous ces outils pour pleurnicher , insulter et parfois cela marche et vous obtenez vos droits bafoués.
Bref, si c'était à refaire je ferai la même chose je lutterai pour cette liberté d'expression jusqu'au dernier soupir et jusqu'à la dernière goutte de sang.
Ma liberté compte beaucoup pour moi et je n'ai pas eu besoin de la CIA pour l'apprendre. Je n'ai pas eu besoin de leçons et de formations pour créer un blog.
Je remercie mes parents qui m'ont toujours fait confiance et m'ont appris à vivre librement.
Tous mes respects à mon père et ses camarades grâce à qui j'ai compris qu'il y' avait un grand problème en Tunisie ( rien qu'en lisant leur histoire).
Je remercie tous les cyberactivistes et blogueurs qui m'ont ouvert la voie pour qui je m'y mette aussi et à leur tête notre martyr : Zouhair Yahyaoui.
Une pensée au grand juge, feu Mokhtar Yahyaoui.
Une grande pensée à mon ami: Sofiane Chourabi ainsi à Nedhir que je n'ai jamais connu.
Je remercie toutes les personnes qui croient toujours en ce processus révolutionnaire et qui veulent vivre librement.
Personnellement, je n'ai jamais jeté l'éponge et ce n'est pas aujourd'hui que je le ferai.Je continuerai cette bataille pour toutes ces personnes que j'ai citées mais aussi pour mon pays que je vénère et pour cette humanité en détresse.
Vos gueules puantes ne m'ont jamais épargnée mais je ne vous dirai pas fermez-les .Je vous dirai que la barque est entrain de couler.Il est grand temps pour que nous passons à autre chose.Il est grand temps que vous comprenez que la bataille pour la liberté et la dignité est notre bataille à toutes et tous.

3 commentaires: